L’affaire a mis onze ans avant d’arriver devant la justice.

Un commissaire et un commandant de police ont été jugés coupables de « blessures involontaires » ce lundi à Lyon et condamnés respectivement à cinq mois et trois mois de prison avec sursis, suite au tir d’une grenade de désencerclement qui a éborgné une passante en mai 2007 à Grenoble.

Deux autres policiers ont été relaxés

Le commissaire était responsable d’une opération de maintien de l’ordre le soir de l’investiture de Nicolas Sarkozy, le 16 mai 2007, pendant une manifestation de militants de l’ultra-gauche.

Il y avait 200 policiers et gendarmes au centre ville de Grenoble.

-France bleu

Vu sur France bleu. fr