Les policiers nancéiens sont intervenus dimanche, vers 15 h, dans un appartement de la rue du Général-Leclerc, à Maxéville, dans l’agglomération de Nancy.

Un riverain venait de donner l’alerte car le locataire d’un appartement observait un comportement très inquiétant et ce, depuis samedi.

Alors que policiers et pompiers arrivaient sur place, l’individu fracassait une vitre du logement d’un coup de poing.

La police parvenait à pénétrer dans l’appartement et, pour se prémunir d’une agression, tenait l’individu en respect avec un pistolet à impulsions électriques.

Armé d’un morceau de verre, l’homme restait malgré tout extrêmement menaçant.

Les fonctionnaires devaient faire usage de gaz lacrymogène et alors qu’ils tentaient de maîtriser le Maxévillois, ce dernier leur opposait une forte résistance.

Un corps à corps qui se terminait au sol. Toujours armé de son tesson de verre, le forcené parvenait à blesser grièvement un policier avant d’être neutralisé.

Le visage lacéré, la main fracturée, le fonctionnaire de police était évacué vers les urgences de l’hôpital.

Une large blessure au visage a nécessité une dizaine de points de suture.

L’agresseur, lui, a fait l’objet d’un placement en unité de psychiatrie.

-l’Est républicain

Vu sur l’Est républicain. fr